ADEPS ADEPS Féderation Wallonie Bruxelles Portail de la Wallonie Ville de Tournai Télévision Notélé VivaCité VivreIci
Le Groupe Dufour Atelier Hanot-Frères Infinitri L'actu de votre region sst secretariat social cbd Arena Water Instinct Group Gobert WANT YOU BIKE : THE PLACE TO RIDE Cube Bikes

L’IronMan de Nice suivant Guillaume ( 1126 )

Dimanche 26 Juin 2011, une journée pas ordinaire.

Cette date est particuli√®re car c’est le jour de notre anniversaire de mariage, et oui d√©j√† 12 ans mais quelle dr√īle fa√ßon de le f√™ter. Participer √† un ironman alors que tranquillement nous aurions pu nous faire une petite thalasso et un petit resto mais pas du tout, Il faut dire que le sport chez nous c’est aussi normal que de manger ou de dormir, c’est notre philosophie et notre moment de bien-√™tre, .
Toute la semaine j’avais rong√© mon frein et √† voir tous ces Triathl√®tes au village triathlon affut√©s comme des lames de rasoirs et compress√©s de haut en bas je m’attendais √† vivre un super moment, Avant la course, l’ambiance √©tait d√©j√† √©norme, pr√®s de 2600 athl√®tes et je dirais autant de b√©n√©voles, quelle organisation d’enfer ,
Le samedi apr√®s-midi c’est d√©p√īt des v√©los et c’est un parc immense avec plusieurs tentes de transition , Je d√©gonfle mes boyaux pur √©viter qu’ils n’explosent et apr√®s retour au camping de Tourettes-sur-loup o√Ļ normalement je dois manger mes p√Ętes. Mais un camion pizza nous attend et sans h√©siter je me jette sur une d√©licieuse pizza 4 fromages et une bi√®re bien fraiche, Je me couche vers 22h00 sans appr√©hension et sans penser au lendemain,
R√©veil √† 04h00 du matin, presque 6h de sommeil avec quelques phases de r√©veil certainement la peur de ne pas avoir le r√©veil qui sonne, J’arrive au parc √† v√©lo √† 05h50 un peu juste mais j’ai le temps de gonfler mes boyaux et de remplir un bidon de coca. √á√† va j suis dans les temps, j’enfile ma combinaison et direction le d√©part, auparavant la petite photo d’avant course avec Isa et Clara. Sur la plage de d√©part, je choisis le box ‚Äď de 55 min je suis en 2√®me ligne . A ce moment, 10 minutes avant le coup de feu, je rentre dans ma course, j’ai mis mes lunettes et je fixe la 1√®re bou√©e. Je suis concentr√© et d√©termin√©, coute que coute j’irais au bout et quoi qu’il arrive je donnerai le meilleur de moi, la chaleur me fait un peu peur mais je suis bien entrain√© et en pleine confiance, M√™me si j’ai √©t√© battu sur les derni√®res comp√©titions (par plus fort que moi). Je sais de quoi je suis capable. Et cela peur para√ģtre pr√©tentieux mais je sais que je peux viser au moins un top 15,
6h30 le d√©part est donn√©, je suis bien plac√© et je ne prends pas beaucoup de coup, √† cot√© des manches de D2 c’est une balade de sant√©. Je me retrouve dans un petit groupe et me cale gentiment dans les pieds , je suis bien je ne force pas et je peux nager plus vite mais je reste prudent la journ√©e va √™tre longue je pr√©f√®re m’√©conomiser pour plus tard, La sortie √† l’australienne se passe bien et je continue dans le m√™me groupe jusqu’√† la fin. Je sors de l’eau en 55min16, c’est ce que je m’√©tais fix√© impeccable √ßa commence bien, la transition est un peu plus gal√®re, je ne trouve pas tout de suite mon sac, j’essaie de ne pas m’√©nerver . 3Min42 plus tard je suis √©quip√© ,casque lunettes et chaussettes, au regard des temps je perd une petite minutes par rapport aux premiers mais c’est quoi une minute sur un ironman ?
La 1√®re partie v√©lo est plate je suis bien positionn√© et je pars serein. J’ai une bonne allure et je ne force pas . Je reviens peu avant la c√īte de la Condamine sur un groupe compos√© deTrevor Delsaut Scanlan Bill, Santamaria perez , Defilippis Scott, Marques Sergio et il y aussi florian Bolvy un groupe d’√Ęge comme moi , un arbitre est en permanence avec nous et n’h√©sites pas √† sanctionner si la distance entre 2 triath√®tes et trop juste. Je suis bien plac√© et lors de l’ascension du col de l’Ecre (20 km)
je suis dans un bon rythme et je grimpe plut√īt bien il fait chaud et contrairement √† Embrun l’ann√©e derni√®re je pense √† bien me ravitailler et ici tout est pr√©vu je prends √† chaque ravitaillement une barre, une banane et 2 bidons, Au moins je ne serai pas en hypo. Tout se passe comme je l’aurai pens√© , Il n’y a que dans la cote de StPons (7km) que je me fais d√©crocher par Delsaut, Marques ,Defililippis et Santamaria perez, Des pros mais je ne m’inqui√®te pas apr√®s tout c’est mon second ironman et mon but est d’aller au bout, Dans la descente je suis prudent il faut dire que je ne suis pas tr√®s bon descendeur et que les stigmates de ma derni√®re chute me rappelle qu’il faut que j’arrive en vie.
Aux termes de ces derniers lacets il reste 20 km de plat vent de face. Je prends un dernier ravitaillement et sans le vouloir je d√©croche mes camarades, J’arrive au parc √† v√©lo seul √† la 13√®me position, apr√®s un peu plus de 5h02 de v√©lo, j’avais un peu peur d’√™tre dans le dur mais √ßa va,
J’aborde la derni√®re partie de mon triptyque le mord au dent, Apr√®s avoir l√Ęch√© mon v√©lo √† un b√©n√©vole je me dirige vers la tente de transition. Basket au pied, visi√®re et cr√®me solaire je pars conqu√©rant. Mais √† 12h30 le soleil est au z√©nith et la temp√©rature avoisine les 35 degr√©s facile, 4 tours √† parcourir sans abri mais avec un l√©ger vent , D√©cid√© et le regard vers l’avant je pars, un chou√Įa trop vite mais il y a du monde devant et j’ai envie d’aller les rechercher au plus vite, je boucle le 1er semi en1h26 un temps id√©al pour casser la barre des 3 h mais sur ironman il faut rester humble, tout peut arriver et le coup de bambou n’est jamais loin. Et √† partir du 25√®me mis √† part le coca et l’eau plus moyen d’avaler quoi que ce soit, Les jambes durcissaient et l’allure r√©gressait sensiblement, √† ce moment de la course je devais √™tre dans les 10.

Plus qu’un tour et demi √† parcourir, mais celui l√† fut tr√®s long , J’√©tais cuit, plus capable de changer d’allure Si je n’avais √©cout√© que mes jambes j’aurais marcher des dizaines de fois, la chaleur m’accablait mais gr√Ęce aux encouragements d’ Isa et Clara et en pensant fortement √† mes 2 gar√ßons je ne pensais qu’√† continuer et √† aller au bout. J’√©tais dans le top 10 de l’Ironman de Nice √† moins de 10 km de l’arriv√©e. Au 35 √®me L’espagnol me double mais je reste concentrer , derri√®re ca semblait loin mais les minutes d√©filent tr√®s vite quand t’en peux plus. A 2 km de l’arriv√©e ,voyant l’arche, je savais que c’√©tait termin√© , Il y avait une chose que je ne voulais pas rater ,c’√©tait mon arriv√©e. Je m’arr√™tais donc dans la finish line pour attendre ma petite fille ador√©e qui d’ailleurs, me fit, un sprint incroyable pour me rattraper : j’ai ador√© !!
√áa y est j’√©tais au bout, 9h12 d’effort ,un moment incroyable ,des sensations extr√™mes, un sentiment d’accomplissement et de d√©passement de soi inou√Į, je me suis √©clat√©, d√©chir√©, d√©fonc√© sur cet ironman, c’est peut √™tre bizarre mais quel bonheur, quel soulagement et quelle fiert√© : 1er amateur, 9 √®me scratch et 3√®me fran√ßais , J’√©tais sur un nuage et apr√®s mettre ravitaill√© je partais voir l’arriv√©e des autres triathl√®tes. Quelle √©motion de les voir, c’est une discipline extr√™me mais ca procure des sensations incroyables, et m√™me si c’est un sport individuel on n’est jamais seul et se sentir soutenu comme on peut l’√™tre , est √©norme.
C’est un dr√īle de cadeau d’anniversaire que je venais d’offrir √† isa , mais cette journ√©e restera graver dans nos m√©moires √† tous les 2. Un petit b√©mol √† mon p√©riple ni√ßois malgr√© tout : faire 9 √®me et ne pas avoir pu monter sur la neuvi√®me marche du classement g√©n√©ral lors de la « Heroes night ». Et oui les amateurs ne font pas partie du top 10 seul les pros sont r√©compens√©s. Les amateurs ont un un classement √† part par cat√©gories d’√Ęge, je suis donc mont√© sur la 1√®re marche du classement 35-39ans.

J’ai √©galement refus√© le slot pour Hawa√Į, ce sera pour une prochaine fois, j’esp√®re.....